Cinq ans d’avancées importantes pour la profession, à poursuivre après les élections législatives

Le Forum des Idel s’est achevé hier après-midi à Nîmes (12 juin). La FNI y invitait tous les infirmiers libéraux qui souhaitent faire un point sur la profession avec, cette année, un focus sur la esanté. Ce fut aussi l’occasion de faire un point sur les avancées obtenues ces dernières années… même si, dissolution oblige, certaines d’entre elles devront peut-être être relancées pour être concrétisées.

Daniel Guillerm, Président de la FNI, l’a souligné en ouverture de Forum : il n’est pas question de se satisfaire de ce qui a été obtenu et de s’arrêter en chemin. Il n’est pas question non plus de nier les difficultés que certains d’entre nous vivent au quotidien.

Cinq ans de travail pour faire valoriser la profession
Mais il n’est pas question non plus de passer sous silence le fruit d’années de travail quotidien pour faire passer une étape importante dans l’évolution de la profession. Un travail qui a commencé en 2012, avec le projet de la FNI intitulé « Horizon 2030 : Vision pour les soins infirmiers ambulatoires » dont l’objectif était d’anticiper et de proposer des solutions aux défis futurs du système de santé en mettant en avant le rôle crucial des infirmières libérales. Depuis 2019, nous avons ainsi obtenu :

  • La reconnaissance des pratiques avancées pour les infirmiers, permettant une plus grande autonomie dans certains actes en soins primaires, oncologie, néphrologie et santé mentale, le suivi des patients chroniques, mais toujours sous la houlette du médecin, et une part d’activité en accès direct ;
  • L’extension de nos compétences vaccinales avec la prescription des vaccins les plus courants ;
  • Les certificats de décès ;
  • Les rendez-vous prévention, dont le décret vient tout juste de paraître ;
  • Le statut d’infirmier référent ;
  • La reconnaissance des infirmiers correspondants du SAMU.

 

Des avancés à consolider
La refonte du métier infirmier avec un nouveau référentiel, de nouvelles missions et une refonte de notre formation initiale est également lancée depuis un an. Il était sur le point d’aboutir mais la dissolution et les élections législatives ont mis le dossier en suspens (lire la brève « Dissolution : quid de la future loi infirmière ? »). Même conséquence pour la création d’une consultation en soins infirmiers avec un droit à certaines prescriptions que Frédéric Valletoux, le ministre délégué à la Santé et la prévention, s’était engagé à instituer dans le cadre d’une loi. Il avait également affirmé sa volonté de « donner du contenu » au statut d’infirmier référent.

Partagez cet article :

Adhérez à la FNI

Soyez maitre de votre avenir : rejoignez la Fédération Nationale des Infirmiers ! J'ADHÈRE

Trouvez votre syndicat FNI départemental

Forum National Infirmiers 2024

Le service juridique

Le service juridique de la FNI répond de façon personnalisé à vos questions juridiques et propose des consultations juridiques par téléphone. Service juridique

La Hotline Cotation Nomenclature

Interrogez les experts nomenclature pour vous aider dans vos difficultés de cotation d’actes Je contacte la hotline

La Hotline FNI Compta

Interrogez nos experts pour toute question comptable, sociale et fiscale. Je contacte la hotline

Plus à découvrir